PEAU DE LAPIN

Publié le par AL

PEAU DE LAPIN  Prix du meilleur

 scénario 2014

 

 

 

 

 

 

GAUTHIER

Ed. MISMA

 

Métaphore de la violence : familiale, scolaire, sociale... la peau de lapin est une enveloppe dans laquelle le jeune héros de notre histoire se sent mal, jusqu’à la déprime, jusqu’à la reproduction de cette violence, jusqu’à la thérapie...

Il est battu par son père, jusqu’à la séparation de ses parents. Mais la violence continue : à l’école, il est un enfant différent, rejeté par ses camarades de classe qui exercent sur lui leurs brimades. Kevin devient asocial, violent, se trouve exclu de l’établissement où il est placé, avant de se retrouver baladé d’institution en institution, de psy en psy...

Seule la BD, parfois, lui permet d’échapper à cet enfer permanent Suite...

 

Commenter cet article

Nico Lycée des Arènes 10/04/2014 13:43

Vidéo sur le livre

http://www.madmoizelle.com/penelope-bagieu-gauthier-peau-lapin-justine-243120

VALUS lycee des arenes 10/04/2014 13:36

J'ai trouvé cette BD un peu trop enfantine,
moi g kiffé ma race de lapin !!!!!!!!!!!!!

Vitel (arènes) 10/04/2014 13:55

quel enthousiasme !

ad&el Lycée des Arènes 10/04/2014 13:36

Le graphisme est très mignon, enfantin. Ce qui bouscule la lecture puisque l'histoire est glauque, c'est une histoire de "grand". Pas beaucoup de texte.

ad&el Lycée des Arènes 10/04/2014 13:36

et compati avec l'enfant

Lycée des Arènes 10/04/2014 13:35

J'ai littéralement craqué pour cette petite BD au format inédit. l'humour est très présent et on peut passer du rire aux larmes d'une page à l'autre. Le scénario est génial. Le fait de présenter un enfant se comportant comme un adulte est excellent et crée un décalage inédit que j'ai beaucoup apprécié. Les graphismes semblent avoir été faient par un enfant ce qui colle tout à fait à l'histoire et lui donne un certain charme. On peut suivre le parcours de l'enfant et prendre pitié pour lui. Les dessins ne sont pas excessivement beau mais ils vont très bien avec l'histoire. c'est un véritable coup de cœur! Cette BD traite avec sincérité de problèmes actuels et ce avec un humour noir.

Marguerite des champs des Arènes. 10/04/2014 13:35

Un vrai coup de cœur pour ma part, ce livre est un petit bijou débordant de simplicité. Il nous ramène en enfance, enfin, dans l'enfance d'un jeune garçon à l'histoire tragique. Ce livre traite avec légèreté un sujet lourd grâce à l'humour et aux graphismes faits au crayon à papier.

Lycée Les Arènes 10/04/2014 13:34

Pour moi cette histoire sortie de nul part est sans intérêts !

Anonyme 10/04/2014 13:27

c'était génial.

Alexandre - Toulouse Lautrec 04/04/2014 14:30

Une tragique merveille de subtilité !

L'auteur, Gauthier, nous entraîne par son trait léger dans son premier ouvrage qui peut s'apparenter à un conte pour enfant.
Seulement, derrière le costume du héros et son imagination débordante, se cache un sujet d'une toute autre gravité : cette bande dessinée nous conte en réalité la vie tourmentée d'un jeune garçon, maltraité par son père, et la progressive montée de violence qui s'opère en lui.

L'histoire est en fait composée de courts récits qui replacent le héros dans son quotidien : sa maison, son école … Chaque fois qu'un épisode s'achève, le malaise progresse, et le lecteur s'enfonce au côté de l'enfant dans la violence. Par des touches très subtiles, l'auteur restitue avec brio une enfance bouleversée, sans basculer dans le « gore ». La métaphore de la peau de lapin représente ici l'innocence du garçon. Cette peau finira par tomber dans une chute émouvante.

Les graphismes en niveaux de gris, certes enfantins, servent le message de cette bande dessinée, en le délivrant sans artifice … On peut regretter – ou féliciter ! - le choix de l'auteur de ne jamais représenter les adultes, les dessinant sans cesse hors-champ, ce qui limite le problème de la maltraitance au seul point de vue de l'enfant.

Peau de Lapin a été publié en 2009 par la maison d'édition française Misma, et devant son succès, a été réédité en 2013.

Ce livre est ainsi un bijou, que je recommande à tous ceux qui souhaitent trouver dans la bande dessinée un autre support pour traiter des problèmes de société.

SerialReader - Lycée las Cases 10/04/2014 11:36

Très bon commentaire, qui donne enfin un vrai avis sur cette BD (contrairement à nos deux compères "bayard" et "bubu"). Merci !

La portugaise de Jean de Prades 24/03/2014 13:30

Alors, je déconseille ce livre aux élèves car pour moi, je n'ai rien compris à l'histoire.

borat 27/02/2014 17:32

Cet album est intelligent et le ton est juste. Le dessin correspond très bien à l'histoire. Fragile, simple et plein de finesse, il s'empare d'un trait "enfantin" qui est totalement justifié pour le scénario. De plus l'album n'est pas composé de plusieurs histoires qui n'ont rien à voir l'une l'autre, mais d'une seule et même histoire, composée de plusieurs événements chronologiques qui font monter l'angoisse et le désarroi du personnage principal.