VACUUM

Publié le par AL

Scénario/Dessin : Lukas Jüliger Éditeur : Rackham   L’été arrive, avec les premières chaleurs. Un adolescent s’ennuie. Sa vie commence pourtant à devenir plus palpitante depuis qu’une fille s’intéresse à lui et cherche sa compagnie. Ils passent du temps ensemble – le monde est déstabilisant, mais semble aussi leur sourire. Jusqu’au jour où la petite ville où ils habitent est rappée par un tragique évènement : la mort d’un lycéen. En marchant dans ses pas, les deux jeunes pressentent peu à peuque ce ne sont pas uniquement leurs années d’études qui touchent à leur fin.

Commenter cet article

Victor et Quentin ( lycée françoise ) 27/03/2015 10:58

Même problème que le livre alma, on ne comprend pas bien l’histoire. Ce livre reste néanmoins un livre qui ne donne pas envie d’arrêter de lire

Emma et Léa (Lycée Françoise) 27/03/2015 10:00

Nous avons pas vraiment aimé ce livre. L'histoire est triste et ennuyeuse. Nous ne vous conseillons pas ce livre.

Emmy (Lycée Francoise) 27/03/2015 09:54

Impressions :
Cette bande dessinée m’a plu, malgré ma première impression qui n’était pas vraiment positive, en fait je ne savais pas trop si j’allais aimer, ou au contraire pas du tout. Puis je me suis lancée, car il le fallait. Et j’ai tout de suite accroché, avec des graphiques que je trouvais géniaux, et l’histoire accrochante, dans laquelle les péripéties se sont succédé.
Scénario :
Tout au long de la bande dessinée on suit les quelques jours de la vie d’un jeune lycéen qui au début de l’histoire semble s’ennuyer, mais dont la rencontre d’une jeune fille fait basculer sa vie. Quand à son meilleur ami Sho, il n’est plus réactif à rien depuis deux ans, ce qui n’est pas sans conséquence pour lui, car il était son seul ami.
Durant la bande dessinée il y a eu du suspense avec les disparitions brutales de la jeune fille, de la tristesse avec des passages qui dénonçaient les périodes difficiles présentes dans la vie d’un adolescent (notamment les pleurs, les angoisses, le sentiment de solitude), de l’intrigue tout au long de l’histoire mais surtout à la fin (que l’on doit nous-mêmes inventer), ainsi qu’une véritable histoire d’amour entre les deux adolescents, qui améliorera leurs vie, en les rendant plus chaleureuses et passionnelles.
Humour :
Je pense que le rôle de cette bd n’a pas été de faire rire le lecteur, mais plutôt de le faire réfléchir, de l’intriguer, et de, à l’aide de la bande dessinée, lui parler d’un sujet plutôt sombre, qui je pense, est la dépression chez les adolescents.
Graphisme
J’ai bien aimé les graphismes, malgré le manque de couleur, mais c’est un choix qui correspond bien à l’histoire. Je les ai trouvés très originaux. A première vue ils semblent être faits rapidement sans précision, alors que lorsqu’on les observe de plus près, on voit que ce sont des traits très précis qui ont été tracés, donnant un style bien unique à cette bande dessinée.
Coup de cœur :
Je ne dirais pas que j’ai eu un coup de cœur pour cette bd, car je ne suis pas fane de ce type d’histoire et de son côté très sombre, mais je dirai que celle-ci m’a fait changé d’avis sur les bande dessinées (que d’habitude je n’apprécie pas vraiment). Et l’histoire m’a finalement plu, malgré son étrangeté, car il faut voir au dessus de l’aspect morbide qu’elle dégage, et en dénicher la morale, le message fort que l’auteur cherche à nous faire passer.

Emily (Lycée Françoise) 27/03/2015 09:30

J’ai vraiment beaucoup aimé ce livre. Parfois étrange, parfois dérangeant, le scénario fait réfléchir, le tout dans une très grande finesse. C’est le livre qui m’a le plus plu au niveau esthétique.
Un peu flou, le scénario donne à réfléchir, et le lecteur se questionnera. L’histoire plonge le lecteur dans cet univers très sombre, où les vices de la société sont très présents, et où les pulsions sont représentées de manière claire. Les personnages sont attachants, malgré leurs bizarreries intrigantes.
Les graphismes de ce livre en font, personnellement, le livre que je trouve le plus beau de tous ceux présents au prix lycée BD. Ils sont très sombres, les couleurs sont douces, les dessins sont fins. J’ai beaucoup aimé le ton las qu’apportent les couleurs à l’histoire.
L’humour n’est pas vraiment présent dans cet ouvrage, il est difficile de pouvoir le juger.
Malgré tout, cette bande dessinée est un véritable coup de cœur.

Céphora (rive gauche) 06/03/2015 17:25

Je n'ai pas vraiment aimé ce livre , un graphisme aux couleurs froides pour une histoire que je trouve déprimante et dont je n'ai pas vraiment compris la signification.

Jasmine.C Clément.P Camille.L (Lycée Victor Hugo) 04/03/2015 20:28

Nous n’avons pas particulièrement apprécié la BD Vacuum. En effet, nous restons assez perplexe à son sujet. Le scénario par sa complexité est difficile à comprendre. Il ne nous a pas permis à sa première lecture de directement cerner l’histoire. Il est vrai que son thème est atypique et original, peut être même trop ce qui nous a porté à confusion. De plus, les aspects sordides puis cette fin tragique, nous pousse à rester sur cette tonalité angoissante. Pour parler maintenant du graphisme, l’ambiance faites de couleurs froides n’attirent pas forcément l’œil. Mais tout de même il reste bon, les planches sont travaillées. Cette BD en général ne nous a pas provoqué de particulier coup de cœur malgré son originalité.

Galatée M.(lycée Victor Hugo) 27/02/2015 14:43

Je vous déconseille de lire cette BD car le scénario manque d'originalité et peut être déstabilisant à certains moments. La fin est dramatique, cependant l'auteur ne parvient pas à faire passer des sentiments.
Dans les graphismes il y une confusion entre certains personnages (peut etre qu'il aurait fallut mettre plus de différences entre eux ?)
Enfin il n'y a aucun humour car l'histoire est triste.

Melissa D. (Lycée Victor Hugo) 27/02/2015 14:29

J'ai un avis partagé sur cette BD. En effet, l'histoire de Vacuum est complexe et dramatique. Je trouve que c'est le scénario le point fort de ce livre. Ainsi à travers le quotidien glauque de deux adolescents, Lukas Jüliger raconte sans tabou la noirceur qui habite ses personnages. On peut prendre pour exemple l'ami du protagoniste qui plonge dans la drogue et qui en subira les tragiques conséquences. Cependant, je n'ai pas tout apprécié dans l'histoire car certains éléments restent abstraits et dérangeants "le rectum géant". Pour finir sur le scénario, la fin m'a beaucoup plu et je l'ai trouvé très poignante car elle nous laisse imaginer la fatalité de leur destin.
Les couleurs, très sombres, nous plongent dans une ambiance angoissante. Pour ce qui est du graphisme, le dessinateur n'a pas mis l'accent sur les détails mais cela est peu important, nous restons quand même captivés pas l'histoire.
L'humour est peu présent dans cette BD, ce qui colle à l'état d'esprit des personnages.
Pour terminer, mon avis reste mitigé mais je vous conseille tout de même la lecture de ce livre qui tend vers le fantastique.

Aurélie G (Lycée Victor Hugo) 27/02/2015 14:11

Le livre Vaccum m'a beaucoup plu. En effet, son sénario atypique nous donne, au fur et à mesure, l'envie d'en savoir plus. Aussi , le choix des personnages et le fait que l'on ne sache pas leur nom nous permet de nous identifier bien plus facilement à leur caractère.
Son graphisme, très sobre autant dans les couleurs que les formes nous permet de lire cette BD avec plus de légèreté afin de mieux identifier le double sens du texte. J'ai aussi adoré la fin du récit, qui est emplie d'émotion. Je vous conseile ce livre vivement !

Fabienne Sara Mathilde Lycée clémence royer 26/02/2015 09:26

Le scénario est compliqué à comprendre. Son esprit sombre et lugubre donne peu envie de continuer de lire. Les couleurs sont froides, ainsi que l'histoire. Les graphismes ne correspondaient pas toujours au scénario. Nous avons peu apprécié cette BD. Cependant, cette BD reste originale mais cela ne suffit pas à faire son charme. Nous ne conseillons pas cette BD.